Brantley Gilbert: country rock


Avec un nom francophone, il pourrait être Québecois. Avec ses oreilles percées et ses bras tatouées, accompagné d’un batteur à la crête iroquoise, à 27 ans, il pourrait faire parti d’un groupe grunge ou métal.

Mais Brantley Gilbert a choisi un autre genre de fusion, celle de marier la new-country et le rock. Il en ressort sur l’album Halfway To Heaven (à mi-chemin du Paradis) un mix parfait entre les deux genres musicaux. 3 singles sont déjà extraits de cet opus:

“Country must be country wild” aborde les thématiques classiques du genre country, valeurs de regroupement, religion, fête.

“Kick it in the sticks” est déjà plus sombre, avec des riffs de guitare pesants. Le titre est presque plus parlé que chanté, les mots sont hachés. Gilbert semble ici ironisé sur les “hillbilly” (beaufs chez nous) qui écoutent la sempiternelle même musique hard autour d’un feu et d’un whisky et qui attendent la bagarre du soir…

On revient avec “You don’t know her like I do” à du plus classique, guitare et voix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s