Flight


Comédie dramatique – Drapeau des États-Unis Etats-Unis – 2012 – Réalisé par: Robert Zemeckis – 2h20 – Production: Paramount pictures, Image movers – Sortie: 13/02/2013 – Avec: Denzel Washington, John Goodman, Don Cheadle, Bruce Greenwood, Kelly Reilly

http://www.paramount.com/flight/

Synopsis:

Orlando, le 14 octobre 2011, le capitaine William “Whip” Whitaker (Denzel Washington) émerge d’une courte nuit de sexe, alcool et drogue au petit matin, partagée avec une de ses collègues. Moins de deux heures plus tard, il prend les commandes du SouthJet 227 à destination d’Atlanta.

Après avoir slalomé entre deux perturbations, le vol semble se dérouler sans encombres. Mais alors qu’il termine sa nuit, Whip est réveillé par son second: une avarie perturbe la stabilité de l’avion. Avec calme et gestion de la crise, le pilote parviendra à faire atterrir l’appareil en rase campagne.

La catastrophe sera limitée, même si des morts sont à déplorer, et bientôt les médias font du pilote un héros. Du moins tant que ne remonte pas à la surface ses difficultés et son déni de dépendance qui semble bel et bien commander toute sa vie… Sa rencontre avec Nicole, une toxicomane en rechute, va-t-elle seulement l’influencer?

La Petite Critique

Robert Zemeckis arrive là où on ne l’attend pas: Back to the future, Roger Rabbit (dont la suite est programmée pour 2014!), Forrest Gump ou Beowulf, sont quelques uns de ses succès. Après 10 années entre fantastique et animation, il vient poser sa caméra sur le personnage de Whip, un alcoolique arrogant dans le déni, et dépeint l’omniprésence de la drogue qui régit son mode de vie.

Tout autant héros que coupable, on sort du film sans vraiment ressentir d’antipathie envers Whip… On ne sait même que trop penser de la multiplicité de références religieuses, souvent décalées de ce côté de l’Atlantique, qui finit par être le seul salut en bout de course pour cette homme qui a sombré au détriment de ceux qui l’entourait… Moins un pamphlet qu’un coup de griffe sur les conséquences et l’emprisonnement dans l’alcool, le film s’il se laisse regarder, sera vite oublié!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s