Beautiful creatures


Fantastique – Romance – Drapeau des États-Unis Etats-Unis – 2012 – Réalisé par: Richard La Gravenese – Production: Alcon entertainment – Distributin: SND – Budget: 60 M$ – 2h04 – Sortie: 27/02/2013 – Avec: Alden Ehrenreich, Alice Englert, Jeremy Irons, Emma Thompson, Viola Davis

http://beautifulcreatures.warnerbros.com/

Synopsis:

Ethan Wake (Alden Ehrenreich), jeune homme qui entre en 1ère cette année, habite la petite ville de Gatlin (sud de la Californie). Alors qu’il a récemment perdu sa mère, il se plonge dans la lecture et notamment celle de livres “interdits” dans une bourgade conservatrice et encrée dans la religion. De puis plusieurs semaines maintenant, ses nuits sont écourtées par des rêves redondant d’une fille mystérieuse, qu’il ne reconnait pas.

Très critique sur sa communauté (12 églises pour une bibliothèque…) il va vite repérer l’arrivée de Lena Duchannes au lycée, nièce du taciturne Macon Ravenwood, dont la famille est à l’origine de la création de la cité. Alors qu’ils n’ont pas vraiment de points communs, les deux jeunes ados vont très vite se rapprocher. Alors qu’ils échangent autour d’un simple pendentif trouvé sur un chemin, ils vont être plonger dans le passé de leurs ancêtres, au moment de la Guerre de Sécession…

Intrigués, ils vont se mettre en quête de réponses, avant que Lena ne doive répondre à l’appel de son destin, celui d’être une enchanteresse de la lumière ou des ténèbres…

Petite Critique:

Adaptation du roman du même nom écrit par Kami Garcia et Margaret Stohl, ce film reste un divertissement honnête, sans doute moins affligeant que Twilight… Si le genre “southern gothic” semble être à la mode (The Vampire Diaries, True Blood …), ici ce qui frappe c’est avant tout le regard sur la communauté et ses pratiques sorties d’un autre temps.

Toutefois, comme souvent malheureusement, les effets spéciaux et le côté fantastique sont trop peu exploités et finalement n’apporte que peu d’intérêt dans l’histoire si ce n’est de rendre plus compliquée la relation amoureuse des personnages. Les personnages secondaires manquent eux de ligne et d’épaisseur au point qu’on sait pas vraiment ce qui est le bien ou le mal dans cette histoire.

On notera un BO assurée pour l’essentiel par thenewno2 (UK-USA) dont la musique sur fond de guitare et synthé colle parfaitement avec le film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s