Superman: Man of steel


Fantastique – Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau du Canada Canada Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni2013 – Réalisé par: Zack Snyder – Produit par: Christopher Nolan – Basé sur: Superman par Jerry Siegel, Joe Shuster – Studios: Legendary Pictures, Syncopy,DC Entertainment – 2h23 – Budget: 225M$ – Avec: Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Kevin Costner, Diane Lane, Laurence Fishburne, Antje Traue, Ayelet Zurer, Christopher Meloni, Russell Crowe

Site officielGoogle+Facebook

Synopsis:

Quelque part dans l’espace, la planète Krypton se meurt de la surexploitation de ses ressources. Au bord de l’implosion, le gouvernement en place est victime d’un coup d’Etat mené par le général Zod. N’y voyant pas d’autres échappatoires, Jor-El (Russel Crowe) et son épouse décident d’envoyer leur fils, premier né naturellement depuis longtemps, sur une planète qu’ils ont repérée.

Zod et sa milice sont condamnés à errer dans la zone fantôme. Kal-El, lui finira par atterrir dans une bourgade du Kansas, Smallville.

Déjà jeune homme, on le retrouve intervenant sur un feu de plateforme pétrolière qui menace la vie de ses ouvriers. Les souvenirs de son enfance, alors qu’il erre sans but semblent le pourchasser et l’entêter (ses camarades, son père décédé, la prise de conscience de ses pouvoirs…)

Il va finalement découvrir sur une expédition polaire, un vaisseau qui lui apprendra son origine et sa raison d’être, tout comme la curieuse et intrépide journaliste Loïs Lane. Mais très vite ils vont déchanter, alors qu’arrive proche de l’orbite de la Lune, un étrange appareil menaçant…

Superman Man of Steel Trailer

La Petite Critique:

Si les bases du personnage ont été lancées en 1932, Superman a changé au fil des comics, séries télévisées et des films. Il en va de même pour cet opus qui décide de rebattre les cartes et reposer un socle de base. Zack Snyedr (Watchmen, 300) nous donne à voir la chute dramatique de Krypton, et le manque de repère d’ un Clark Kent ressassant son passé (les flash-backs sont omni présents dans le film et évitent le film trop linéaire).

Superman doit ici faire des choix quant à ses origines, son appartenance et donc sauver la Terre ou laisser Krypton renaitre de ses cendres.

Alors qu’il dure 2h20, on regrette certaines ellipses qui auraient pu venir épaissir la psychologie du personnages. La 3D ici n’a vraiment aucun intérêt., beaucoup moins que la brochette de second rôles! A quand le prochain, face au succès: plus d’un million d’entrées en une semaine!

3 réponses à “Superman: Man of steel

  1. Un projet plus que séduisant sur le papier mais pour lequel malheureusement scénariste, réalisateur et producteur se sont un peu contentés de faire du Nolan. Autrement dit, un film sombre de 2h20, sur un héros torturé, sans une once d’humour (exception faite d’une petite vanne à propos de menottes) bourré de bruits, d’action, de fureur, et d’effets spéciaux, très réussis si l’on fait exception des flammes orangées hideuses façon « Ghost Rider » (j’exagère à peine) qui envahissent de façon récurrente l’écran. Bref, un blockbuster qui prend incontestablement à contre-pied les habitudes concernant Superman, en abordant le personnage sous un angle réaliste inédit au moyen d’un scénario éclaté, sans hésiter, comme pour « Batman », à dénaturer un peu l’esprit originelle de la BD.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s