Hunger Games


Anticipation / Aventure – 2012 – Etats-Unis – Réalisé par: Gary Ross – Adapté des romans de: Suzanne Collins – Distribution: Lionsgate – Budget: 78M$ – 2h22 – Avec: Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Elizabeth Banks, Lenny Kravitz, Stanley Tucci, Donald Sutherland

Synopsis:

Plus de 70 ans après un soulèvement populaire (The Dark Days), l’Etat de Panem (recouvrant les Etats-Unis d’aujourd’hui) est plongé dans une vie pos-apocalyptique. Entre le Capitol, riche qui a accès à toutes les ressources, et les 12 districts qui travaillent, le moins que l’on puisse dire c’est que le système politique s’apparente plus à la féodalité de l’Europe moyenâgeuse!

Afin d’imposer la peur, et éviter tout débordement, le gouvernement a instauré des “jeux” au cours desquels 2 tributs tirés au sort de chaque district, doivent s’affronter dans une lutte qui ne doit voir qu’un seul survivant triompher!

A l’approche des 74ème jeux, ironiquement nommés “Hunger games” (jeux de la faim), les jeunes de chaque district se préparent tout en espérant en cachette ne pas être choisis. Dans le 12ème, quand Prim Everdeen fait partie des tributs, c’est sa soeur ainée, Katniss qui décide de se porter volontaire.

Elle sera rejoint par Peeta Mellark, qui ne cache pas son attirance pour la jeune femme, depuis leur rencontre. Les deux jeunes adultes se voient très vitre transporter dans un train à grande vitesse, dont la seule escale sera le Capitol. A bord, ils sont coachés tant bien que mal par Effie Trinket et Haymitch Abernathy (un ancien vainqueur alcoolique).

Ils rencontreront bientôt leurs adversaires, lors d’une semaine de préparation et de tests, avant d’être plongés dans l’arène virtuelle, décors d’un show télévisé retransmis dans tout le pays…

La Petite Critique:

Gary Ross (Pleasantville) s’est attaqué à un succès de librairie publié en 2008. Si le roman pouvait être taxé de similarités avec Battle Royale, il s’en éloigne par les visions de la société proposé. Car si le film est un excellent divertissement d’actions et d’aventures, il est aussi une critique sociale acerbe.

C’est bien une société de classes qui est rétablie dans un futur proche, avec des cerfs et des seigneurs. Et l’outil choisi pour contrôler les masses, n’est ni plus ni moins que la télé-réalité, ces “hunger games” pour lesquels les habitants du Capitol se délectent, alors que les pauvres de Districts doivent regarder forcés.

Les personnages sont justes, vrais, à commencer par celui de Katniss, interprétée par une Jennifer Lawrence (Mystique dans la série X-Men) qui laisse transparaitre tout à la fois sa naïveté et sa force face aux évènements.

Une réponse à “Hunger Games

  1. Pingback: Divergent | Sérial Bloggeur·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s