Dallas Buyers Club


Drame / Biopic – 2013 – Drapeau des États-Unis États-Unis – Réalisé par: Jean-Marc Vallée – Studios: Truth Entertainment, Voltage Pictures – Durée: 1h56 – Budget: 32,607 M$ – Avec: Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto, Denis O’Hare, Steve Zahn, Michael O’Neill, Dallas Roberts

Synopsis:

Dallas, 1985. Ron Woodroof, électricien de profession, est un passionné de rodéo et incarne le stéréotype du cowboy américain d’une petite ville de province avec ses préjugés machistes, voir homophobes. En dehors de son boulot, c’est uniquement le sexe qui semble l’intéresser, au point que ses journées se terminent souvent à s’envoyer en l’air et à consommer drogues et alcools.

Insouciant, il va vite être rattrapé par sa santé de plus en plus défaillante: maux de tête, perte de conscience, toux qui ne passe pas… C’est à l’hôpital que l’on va lui diagnostiquer une maladie qui fait peur à l’époque: Woodroof est positif au HIV.

Comment lui qui a une vie sexuelle intense avec des femmes aurait-il pu être contaminé? Dans le déni il rejette tout en bloc, avant de s’intéresser un peu plus à la maladie qui le ronge. Les causes, les traitements utilisés à l’étranger, il se dit qu’il pourrait être un cobaye pour les médicaments à venir.

Mais l’industrie pharmaceutique veille au grain et fait du lobbying sur la puissante Food and Drug Administration, chargée de réguler les produits alimentaires et autres médicaments sur le territoire américain. Seul l’AZT controversé pour ses résultats contre les cancers est proposé, mais elle comporte bien des effets secondaires nocifs.

Entrant dans les rouages du milieu médical, Woodroof va se retrouver au Mexique et faire la connaissance d’un médecin parallèle qui va lui donner accès  à d’autres informations et thérapeutiques. Le cowboy va alors avoir une idée de génie: importer des médicaments, plus ou moins légalement, pour permettre des soins décents, non sans un intérêt lucratif…

Dallas Buyers Club – Voltage Pictures

La Petite Critique:

Le réalisateur québécois Vallée propose de nous raconter la vie de cet anti-héros qui s’est opposé à l’industrie pharmaceutique et à la bureaucratie américaine, refusant de voir dans les années 80 les méfaits des traitements infligés aux victimes du SIDA.

On y retrouve un duo Matthew McConaughey et Jared Leto, complètement transformés et touchant, alors que leur personnage ne semblent pas faits pour s’entendre. La prestation et le jeu de son acteur principal vaut bien les prix remportés récemment. On retrouve également Jennifer Garner, dans un second rôle sans réelle envergure. Pour moi, c’est à voir absolument pendant le Printemps du ciné!!!

Les récompenses :

Golden Globes, Critic’s Choice Movie Award, Satellite Awards, Oscars : Meilleur acteur et Meilleur Second Rôle [Matthew McConaughey et Jared Leto]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s