Hercules (2014 film)


Mythologie/action/aventure – Drapeau des États-Unis Etats-Unis – 2014 – Réalisé par: Brett Ratner – Adaptation du roman: Hercules: Thracian Wars (Steve Moore) – Production: Flynn Picture Company, Radical Studios – Distribution: Paramount Pictures, Metro-Goldwyn-Mayer Pictures – Durée: 1h38 – Budget: 100M$ – Sortie: 27/08/2014 – Avec: Dwayne JohnsonIan McShane, John Hurt, Rufus Sewell, Joseph Fiennes, Joe Anderson, Reece Ritchie 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.mightyhercules.com/

Synopsis:

Hercules est déjà célèbre dans toute la Grèce, et le récit de ses aventures est rapporté par des conteurs, au premier rang desquels Iolaus, son neveu. Celui-ci met en garde une troupe de pirates qui ne s’intéressent pas à ses ragots, jusqu’à ce qu’ils voient Hercule, dans l’obscurité, massacrer tous les hommes. Mais à la lumière, c’est grâce à ses comparses, que le « demi-dieu » accomplit ses exploits!

Alors qu’ils profitent tous de leur or récolté, ils sont rejoints dans une taverne par Ergenia, fille de l’empereur Cotys qui implore de l’aide face à un envahisseur qui brûle et pille tous les villages de Thrace. Hercule se laisse attendrir facilement et entraine son groupe dans l’idée folle de former de pauvres paysans en soldats émérites.

Mais voilà, Cotys impatient lance ses troupes mal préparées sur la route. Au premier village rencontré, dans les cendres et les corps découpés, l’armée est surprise par une horde d’hommes furieux qui déciment une bonne partie des hommes.

Vainqueurs malgré tout, Hercules relance la formation des futurs soldats, alors que ses nuits sont hantées des souvenirs de sa femme Megara et ses deux enfants, qu’il est accusé d’avoir assassiné, mais aussi du cerbère (dernier des travaux non achevés).

Après quelques jours, l’armée de Cotys peut enfin faire face à la tribu menée par Rheseus, un centaure qui s’avère être un simple cavalier! Défait, ce dernier est ramené à la cité, et humilié en public, alors que le couronnement de Cotys est fait, de ce nouveau roi régnant sur tout Thrace.

Mais Hercules a-t-il seulement fait le bon choix en prenant parti pour ce vieil homme?

La Petite Critique:

Brett Ratner porte à l’écran non pas les fidèles récits grecs, mais une libre adaptation d’un roman graphique, pour humaniser un peu plus l’un des plus grand héros de l’antiquité. Devant la caméra, « The Rock » reprend son nom, Dwayne Johnson, peut-être pour se refaire une virginité cinématographique.

Si le scénario rencontre des faiblesses, et aurait pu s’attarder sur l’état psychologique du personnage principal, le tout est mené tambour-battant, pendant 1h40 où s’enchainent combats, effets spéciaux. Joseph Fiennes, lui, en est réduit à un rôle plus que secondaire: en fin de carrière? A voir en 3D et en VO dans l’idéal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s