Pride – le film


Comédie / historique – 2014 – Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni – Réalisé par: Matthew Warchus – Ecrit par: Stephen Beresford – Production: BBC films – Distribution: Pathé – Sortie: 17/09/2014 – Durée: 2h00 – Avec: Bill Nighy, Imelda Staunton, Dominic West, George MacKay, Ben Schnetzer, Paddy Considine, Jessica Gunning

http://www.pridemovie.co.uk/

Synopsis:

A l’été 1984, Margaret Thatcher est aux commandes du Royaume-Uni. Elle a lancé une politique de démantèlement des usines de charbons, qui a entrainé dans tout le royaume des vagues de grèves violemment réprimées dans les bassins industriels…

A Londres, une autre lutte et manifestations se préparent: celles des gays et lesbiennes qui au travers des fiertés (pride) tentent d’obtenir les mêmes droits, à une époque où la majorité pour un homosexuel est imposée à 21 ans!

Mark Ashton, militant et activiste baignant dans ce climat se dit alors que de deux luttes séparées, il peut d’une manière ou d’une autre réunir ces deux causes. Il décide de lancer avec ses amis et un jeune Joe en quête d’identité, une récolte de fonds pour soutenir les mineurs.

Ensemble, ils créent le Lesbians and Gays Support the Miners et se rapprochent des syndicats. Mais ces derniers refusent d’abord majoritairement, l’homosexualité est encore à l’époque rattachée à la maladie et continue de créer la polémique. C’est pourtant avec surprise qu’un petit village du Pays de Galles qui va s’intéresser à ses dons.

Mais si tout cela part d’un bon sentiment, les mineurs comme la communauté gay restent à convaincre…

La Petite Critique:

Poursuivant le travail initié par The Full Monty, ou Billy Elliott, Pride aborde sous la forme de comédie, les heures sombres du Royaume-Uni des années 80 et les évolution sociétales. C’est une histoire de rencontre, celle de ces jeunes gays londoniens et ces ouvriers de Galles qui vont trouver une cause commune: leur opposition au Thatcherisme!

C’est aussi l’histoire d’un combat, celui de Dai pour son village, celui de Mark pour sa communauté. Enfin celle de l’affirmation de soit avec un Joe tout juste sorti de l’adolescence, et Siân femme et mère de famille trop effacée.

Le résultat est une bouffée de bonne humeur, avec ce rapprochement improbable qui donne des situations drôles, tendres, sans extravagance. Il nous rappelle qu’on devrait rechercher un consensus dans les combats plutôt que de se diviser et s’éparpiller, ce qui est malheureusement trop souvent le cas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s