The Maze Runner


Aventure / Uchronie – Etats-Unis – 2014 – Réalisé par: Wes BallProduit par: 20th Century Fox, Gotham Group – Durée: 1h53 – Budget: 34 M$ – Avec: Dylan O’Brien, Ki Hong Lee, Thomas Brodie-Sangster, Will Poulter, Patricia Clarkson

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le synopsis:

Un jeune homme perdu sans mémoire est embarqué dans un monte-charge dans l’ascension inexorable le conduit sur… un bosquet entouré d’immense murs. Il ne sait pas même son nom, ni comment il est arrivé là. Mais il n’est pas le seul, dans ce cas, alors qu’il fait la connaissance de Alby, le plus ancien garçon de ce camp.

Le jeune homme interroge déjà les autres alors que ses questions et la quête de sens semble exaspérer les autres apparemment présents ici depuis des années. Alors qu’une petite fête est organisée, le nouveau se rappelle enfin son nom: Thomas.

Le lieu est organisé entre différents groupes tous chargés d’une tâche: culture, construction, et les « runners » qui vont chaque jour explorer le labyrinthe situé derrière les hauts murs qui s’ouvrent et se referment régulièrement. C’est lors de leur dernière course que Minho revient avec Alby sur le dos et n’a pas le temps de le ramener. Voyant que personne ne réagit, Thomas se jette in extremis dans l’antre du labyrinthe.

Il vont devoir tous les trois survivre jusqu’à la réouverture des portes. Mais cette expérience va s’avérer différente et plus enrichissante que les précédentes, alors que les jeunes hommes vont affronter un écorcheur, jamais vu jusque là. De retour sain et sauf, Thomas est pour les uns un héros, pour d’autres, comme Gally, il est celui qui perturbe un ordre établi.

Faut-il alors retourner de l’autre côté des murs ou rester passifs, alors qu’une fille fait son arrivée dans ce microcosme masculin, et que les murs semblent s’ouvrir de toute part…

La petite critique:

Encore une série de romans développant un univers sombre, adaptée au cinéma, c’est un premier  coup d’essai pour Wess Ball déjà prévu aux commandes du second opus. C’est donc forcément imparfait, et loin d’atteindre Hunger Games. L’enchainement de scènes semble incohérent et le tout n’offre guère de surprise tant cela reste convenu et prévisible. Et les acteurs tous droits sortie des séries Teen Wolf (MTV), The 9 lives of Chloé King, ou encore Game of Thrones et The Fades, ne parviennent pas à être convaincants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s