The Hobbit: The Battle of the Five Armies


Genre: Fantastique / Aventrure – Pays:  Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle Zélande Drapeau des États-UnisEtats-Unis – 2014 – Réalisé par: Peter JacksonScénario: Peter Jackson, Guillermo del Toro – Prodcution: New Line Cinema / MGM – 2h40 – Budget: 225 M$ – Sortie: 11/12/2013 – Avec: Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage, Orlando Bloom, Evangeline Lilly, Cate BlanchettThe Hobbit - poster

http://www.thehobbit.com

Synopsis:

Le dragon Smaug réveillé par les nains et Bilbo le Hobbit (voir épisode précédent), se rend  vers Laketown, dans l’objectif de tout détruire. Dans la confusion la plus totale, les habitants tentent de fuir, entre les flammes. Bard qui était emprisonné, réussi à s’échapper, pour monter sur le clocher et asséner une flèche mortelle au monstre.

Nos héros ne peuvent que constater la destruction, mais c’est Thorin qui est le plus inquiétant: il sombre dans une obsession maladive de l’or présent dans le palais…

Pendant ce temps là, c’est à Dol Guldur que se livre une autre bataille, celle de l’Elfe Galadriel, venue secourir Gandalf, aidée d’Eldrond et Saruman, alors du côté du bien (du moins le croit-on encore…). Le sorcier Gandalf encore épuisé n’a qu’une seule idée en tête: prévenir les hommes de l’arrivée des Orcs sur Erebor tout juste récupéré par les Nains.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors que les survivants Laketown, mené par Bard, veulent trouver refuge dans le palais d’Erebor, ils doivent faire face à un mur monté par Thorin, qui s’enfonce dans une paranoïa maladive.

Les Elfs de Thranduil arrivent, non pour aider les hommes, mais pour récupérer leur bien, un ancien collier de Crystal. Afin d’arriver à leur but, ils vont devoir faire alliance avec les hommes, chaque peuple guidé par ses propres desseins.

Mais l’arrivée des Orcs et les gobelins encerclant de toute part cette région vont amener tout ce monde à repenser des alliances, au-delà des intérêts personnels…

La Petite Critique:

Ce film clôt la saga de Tolkien porté à l’écran par un Peter Jackson qui avouait lui-même dernièrement ne pas aimer les franchises! Il n’en reste pas moins une bonne conclusion pour ce livre divisé en trois films quand même, et une série dont la qualité n’a pas baissé avec le temps.

L’épisode s’attarde vraiment sur la psychologie des personnages qui a tout moment peuvent affecter le cours de l’histoire. A voir sur grand écran pour la beauté des images et des effets spéciaux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s