American Sniper


Genre: Drame/Guerre – Drapeau des États-Unis Etats-Unis – 2014 – Réalisé parClint Eastwood  – Scénario: Jason Dean Hall – Directeur de la photographie: 22 & Indiana Pictures,  Mad Chance Productions, Malpaso Productions – Durée: 2H12 – Sortie : 1/01/2015 – Avec: Bradley Cooper, Sienna Miller, Jake McDorman, Luke Grimes, Kyle Gallner

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Site officiel

Synopsis:

Quelque part sur un champ de bataille, un sniper callé et prêt à tirer se souvient de son enfance. Dans une famille du Texas, élevé avec son jeune frère, Chris Kyle subit une éducation tyrannique d’un père qu’il doit appeler « monsieur ». La morale et la foi religieuse doivent s’acoquiner de l’enseignement du tir au fusil…

Alors qu’ils sont jeunes adultes, les deux frères restent inséparables, et parcourent les routes, de concours en concours de rodéo afin de gagner un peu d’argent. Ils sont encore de grands ados dans but précis pour leur vie.

Pourtant tout va basculer alors que les chaines de télé rapportent un évènement: le bombardement de l’ambassade américaine le 7 août 1998 en Tanzanie.

Pour Chris c’est une évidence: son destin est de s’engager dans l’armée et venir en aide aux autres. Il est enrôlé dans les NAVY SEALS, et montre vite ses talents de tireurs. Il fera la connaissance d’une jeune femme, Taya Renae, qu’il épouse avant de s’envoler vers l’Irak…

On retrouve alors Chris Kyle en joue, face à une mère et son fils déterminés à tuer: ils seront ses deux premières victimes… Très vite sa réputation de « légende » est faite dans les rangs de l’armée, alors qu’il devient pour Al-Qaeda une cible prioritaire.

Pendant plusieurs années, le marine va alterner les campagnes, et les brefs séjours dans une famille qui ne le connaît que peu finalement, sa famille à lui étant devenue les soldats…   

La Petite Critique:

Pour son dernier film en date, Clint Eastwood a choisi de porter à l’écran un récit sur la vie réelle de Chris Kyle. Si le démarrage de l’histoire sur l’enfance et l’influence du personnage semblait intéressant à développer, le réalisateur part tête baissée dans plusieurs tentatives au point qu’on restera circonspect quant à l’objectif de son film!

Est-ce pour dénoncer la guerre? Certainement pas on sait Eastwood attaché au droit de se défendre et utilise les armes… Veut-il faire de son personnage un héros? Difficile de le penser tant on a du mal à l’aimer ou le détester à la fois…  

Ce film qui tombe en pleine confusion des genres entre des nations, des religions, des conflits rapportés, n’apporte rien qu’un peu plus de flou, comme il ne traite finalement aucun sujet. A plus de 80 ans il serait peut-être temps pour le cinéaste de déposer les armes, de déposer sa caméra!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s